© Alexis K. Laflamme

Pierre Ouellet

Dans le temps

De jeunes adultes ou de vieux enfants vivent la naissance d’un temps nouveau ou la mort de l’ancien temps, au tournant des années soixante-dix, en inventant les formes de spiritualité et de sensualité, de rébellion et de transgression les plus étranges et les plus inusitées... L’aventure de corps et d’esprits profondément troublés par les métamorphoses de l’histoire en fables et en mythes.

Résumé

Ce que l’auteur en dit : «On ne raconte pas un temps pareil : on l’évoque, l’invoque, le convoque. On ne le rappelle pas, on continue de l’appeler, faisant appel à l’air... C’est la seule façon de le faire revenir, non pas à la mémoire, à quoi il résiste, mais à l’imagination encore, grâce à quoi il existe... persiste, subsiste. Le récit qu’on fait d’un tel âge n’appartient plus à l’âge du récit, des petites et des grandes fables, de la petite et de la grande histoire auxquelles l’enfance révolue ne croit plus... mais aux cris de guerre, aux chants d’amour qu’on découvre comme autant de poèmes et de prières, de mantras et de slogans secrets dont on apprend qu’ils sont les seuls à pouvoir porter le sens véritable de ce qu’on a vécu.»

L’auteur

Pierre Ouellet est né à Québec en 1950. Poète, romancier, essayiste, il est l’auteur d’une quarantaine de livres et a fait paraître une quinzaine d’ouvrages collectifs. Il a reçu le Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie essai à deux reprises, pour À force de voir. Histoire de regards, paru en 2005, et pour Hors-temps. Poétique de la posthistoire, publié en 2008, le Prix Spirale Eva-Le-Grand pour Où suis-je. Paroles des égarés, publié en 2010, le Grand Prix Québecor du Festival international de la poésie pour Dépositions, paru en 2007, et le prix Ringuet pour Légende dorée, paru en 1997. Le gouvernement du Québec lui a décerné en 2015 le prix Athanase-David pour l’ensemble de son œuvre.

Ils ont aimé

« Pierre Ouellet nous convie à une expérience exceptionnelle dans ce roman. Expérience exigeante. Exigeant de nous une posture d’ouverture, dans une sorte d’attention flottante. Dans le temps se pose comme un défi. »

- Danielle Laurin, Le Devoir

« C’est beau et magnifique comme une vie trop courte […].  »

- Mario Cloutier, La Presse

« […] un nouveau roman […] écrit dans une langue allégorique, dont les personnages inventent des formes de spiritualité, de sensualité, de rébellion et de transgression les plus étranges et les plus inusitées. »

- Claude Gauvreau, Actualités UQAM

« L’écrivain nous offre ici une performance unique sur la thématique du temps… une expérience de lecture dont le lecteur se rappellera longtemps. »

- Le Courrier du Haut-Richelieu

« C’est magnifique. […] Il y a comme une sorte de réflexion philosophique très profonde, mais qui n’en est pas vraiment une parce qu’elle est d’abord […] de l’ordre de l’expérience poétique. […] une maîtrise assez rare de la langue.  »

- Denys Lelièvre, Univers francophone (CKRL FM)

« [Pierre Ouellet] signe ici un ouvrage littéraire des plus brillants qui porte en lui l’esprit d’une jeunesse au passé pas si lointain, mais quelque peu oublié dans notre société moderne. […] Un exercice littéraire de haut niveau. […] L’écriture de Pierre Ouellet en est une de grande beauté et de grande maîtrise »

- Isabelle Laramée, Canada français

« Défiant tous les genres, le livre que l’on découvre, au fil des pages, est rempli d’images fortes et évocatrices alors que de jeunes adultes ou de vieux enfants vivent la naissance d’un temps nouveau au tournant des années 60 en inventant les formes de spiritualité, de sensualité, de rébellion et de transgression les plus inusitées. On entre dans cette oeuvre pour découvrir la beauté des réflexions qui prolongent une rêverie. »

- Marie-Hélène Therrien, Autour de l'Île
Roman - 368 pages - 24,95$

En librairie le 3 février 2016

ISBN PAPIER : 978-2-89711-280-6
ISBN EPUB : 978-2-89711-281-3
ISBN PDF : 978-2-89711-282-0