© Richmond Lam

Cassie Bérard

Qu’il est bon de se noyer

Voici moins le roman d’un mystère que celui d’une incompréhension. Les douleurs y résonnent, palpables, devant des drames et des maux ordinaires, mais toujours sur le fond d’un puzzle auquel il manque un morceau.

Résumé

Automne 2012. Les citoyens de la ville d’Asbestos se réjouissent de la relance de la mine d’amiante annoncée par le gouvernement. Tant les petits commerçants que les artisans et les chômeurs se massent à l’entrée du moulin en quête d’un emploi. Jour après jour, leur colère s’intensifie devant le silence des dirigeants. Bientôt, la fureur se transforme en révolte. Au même moment, une série de noyades inexplicables bouleversent la région de l’Estrie. On retrouve les cadavres de plusieurs enfants flottant dans les lacs, les piscines et les baignoires. Jacinthe, qui fuit Québec pour s’installer à Asbestos dans la maison de ses grands-parents, décide de faire la lumière sur ces drames inexplicables. Ravivant d’anciennes blessures au point de frôler la folie, elle cherche des réponses dans les murs des sous-sols.

L’auteure

Cassie Bérard a grandi à Donnacona et habite à Montréal. Elle est titulaire d’un doctorat en études littéraires de l’Université Laval et travaille actuellement dans le milieu de l’édition et de l’enseignement. Après D’autres fantômes (Druide, 2014), Qu’il est bon de se noyer est son deuxième roman.

Ils ont aimé

« Son ambitieux Qu’il est bon de se noyer allie polar métaphysique et surréalisme. »

- Dominic Tardif, Le Devoir

« C’est une intrigue qui est très bien construite. J’ai vraiment adoré l’ambiance du livre. […] L’auteure sait préserver le mystère. C’est un pur bonheur à lire ; ça m’a fasciné. »

- Mylène Lavoie, Pause lecture
Roman - 320 pages - 24,95$

En librairie le 30 mars 2016

ISBN PAPIER : 978-2-89711-277-6
ISBN EPUB : 978-2-89711-278-3
ISBN PDF : 978-2-89711-279-0

Également paru chez Druide

D’autres fantômes
D’autres fantômes