© Richmond Lam

Cassie Bérard

D’autres fantômes

Accéder à une conscience trouble devant un monde qui déraille. Habiter la pensée d’un homme, tressée d’images d’une langue riche et audacieuse. Se laisser entrainer dans une quête improbable. Se demander si, à trop écouter cette voix, on n’en perd pas de vue la vérité. Mais qui est donc cette «morte du Trocadéro» qui obsède Albert? Un roman d’une très inquiétante étrangeté…

Résumé

Albert vit à Paris avec sa femme et ses enfants, mais loin de ses parents qu’il déteste – il faut dire qu’ils ont l’air assez gris, on aurait peur de s’empoussiérer à les toucher. Or, commence à peine ce roman qu’une fille se jette devant un métro. Albert, qui jongle avec du cynisme et du fiel, aperçoit cette fille se faire faucher sur les rails. Parce qu’il est un peu fêlé – on dit aussi humain –, Albert en fait tout un plat. Où a-t-il vu cette femme avant? Aussitôt, il tente de retrouver la morte, du moins un peu de ce qu’elle a laissé derrière. Il rencontre plusieurs imposteurs qui l’aident à suivre la mauvaise piste, à se méprendre dans les noms, les identités, à douter des lieux, des images, même des faits. Tandis qu’il s’égare dans le passé d’une morte, il poursuit inconsciemment une quête de vérité sur lui-même et découvre tout un pan de sa vie érigé en trompe-l’oeil.

L’auteure

Cassie Bérard a grandi à Donnacona et habite à Montréal. Elle est titulaire d’un doctorat en études littéraires de l’Université Laval et travaille actuellement dans le milieu de l’édition et de l’enseignement. Après D’autres fantômes (Druide, 2014), Qu’il est bon de se noyer est son deuxième roman.

Prix et distinctions

  • Présélection : Festival du premier roman de Chambéry 2015 (catégorie Roman québécois)
Récit - 432 pages - 27,95$

En librairie le 12 février 2014

ISBN PAPIER : 978-2-89711-090-1
ISBN EPUB : 978-2-89711-091-8
ISBN PDF : 978-2-89711-092-5

Également paru chez Druide

Qu’il est bon de se noyer
Qu’il est bon de se noyer