Tout
Livres
Auteurs
Actualités
Recherche Annuler Annuler Recherche Druide
Druide
© Maxyme G. Delisle

Emilie Andrewes

Déments à cheval

Amélie Nothomb décrivait le plus récent roman d’Emilie Andrewes, La séparation des corps, comme « aussi bouleversant que drôle ». Cette fois, l’auteure présente une véritable exploration des forces intérieures qui nous gouvernent et font parfois fi de notre volonté. Déments à cheval s’attarde au paradis perdu d’un homme qui, malgré toute absence de repères, continuera d’avoir la soif d’exister.

Résumé

Un petit village situé près du golfe du Saint-Laurent est sous l’effet d’une rumeur mystérieuse qui annonce l’arrivée imminente d’un tsunami. Serait-ce Robinson qui l’aurait répandue, lui qui, depuis la mort de sa femme, rêve d’une solitude totale de façon maladive ? Alors que ce dernier s’est enfermé dans son appartement miteux pour se plonger dans la poésie d’Horace, il est transporté vers d’autres sphères : d’un banquet dans la Rome antique à l’Écosse des années 1950, aux pêcheurs de lamproies de la Basse-Loire du xiie siècle. Un roman surréaliste sur l’impossible réconciliation entre l’amour des autres et l’effroi qu’ils nous inspirent.

L’auteure

© Maxyme G. Delisle

Emilie Andrewes est née à Montréal en 1982 et y réside. Elle détient un baccalauréat en anthropologie avec spécialisation en archéologie. Son premier roman, Les mouches pauvres d’Ésope, a été sélectionné finaliste au prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec. La critique a vite déclaré qu’elle comptait parmi les espoirs de sa génération, grâce à sa plume inventive et imaginative. Celle qui nous offrait, en 2017, La séparation des corps propose avec Déments à cheval (2019) son sixième roman.

Roman
160 pages
Collection : Écarts
Dimensions : 13 x 22 cm
Paru le 16 janvier 2019
Papier
ISBN 978-2-89711-466-4 
17,95$
Numérique - EPUB
ISBN 978-2-89711-467-1 
12,99$
Numérique - PDF
ISBN 978-2-89711-468-8 
12,99$

Ils ont aimé

« La plume d’Emilie Andrewes est vraiment ravissante et très fluide. Le personnage de Robinson qu’elle a créé pour son roman est très intelligent et complexe à la fois par sa quête du paradis, tout en démontrant une grande soif de vie. Une belle lecture qui montre la force intérieure de l’être humain.  »

- Martine Lévesque, Les milles et une pages de LM

« Dans une langue truculente qui nous tient en haleine, Andrewes nous fait valser de la Rome antique à la Basse-Loire en se questionnant sur les liens qui nous unissent. »

- Les Libraires

« Emilie Andrewes est allée au-delà de l’onirisme rectiligne de l’imaginaire, l’amenant aux portes de la démesure telle une douce folie, d’une démence passagère. »

- Jean-François Crépeau, Le Canada français

« La plume d’Emilie Andrewes est vraiment ravissante et très fluide. Le personnage de Robinson qu’elle a créé pour son roman est très intelligent et complexe à la fois par sa quête du paradis, tout en démontrant une grande soif de vie. Une belle lecture qui montre la force intérieure de l’être humain. »

- Martine Lévesque, Les mille et une pages de LM

« Sous fond de supposée catastrophe naturelle imminente, l’œuvre de la Montréalaise Émilie Andrewes nous transporte dans l’imaginaire d’un homme asocial hanté par sa soif de solitude et l’envie d’aller voir ailleurs. Tout dans ce roman, au titre énigmatique et imbibé de surréalisme, invite à l’introspection. À lire sans modération. »

- Ismaël Houdassine, Radio-Canada International

« Au menu : des banquets en pleine Antiquité, quelques conspirations, de mystérieux ponts en Écosse, une poignée de quidams, des châteaux et des paysans, des objets à la dérive et, surtout, des lamproies. Beaucoup de lamproies. Dans les rivières, dans les filets, dans les assiettes et dans les chairs. Déments à cheval est l’histoire de rumeurs, de petites catastrophes et de solitude aux allures de fable coriace et rocambolesque, fruit de l’imaginaire sans borne d’une auteure à la voix forte.  »

- François-Alexandre Bourbeau, Les Libraires

Également paru chez Druide