Tout
Livres
Auteurs
Actualités
Recherche Annuler Annuler Recherche Druide
Druide
© Richmond Lam

Benoît Bouthillette

L’heure sans ombre — La somme du chevalPartie I : Une enquête de Benjamin Sioui

En 2013, Michel Bélair (Le Devoir) écrivait : «L’écriture de Bouthillette, incisive, lumineuse, la hauteur de son propos tout comme l’audace des thèmes qu’il aborde, tout cela laissait présager des lendemains qui chantent pour le polar québécois […].» Après une entrée en scène remarquée avec la première aventure de l’inspecteur Benjamin Sioui, La trace de l’escargot (prix Saint-Pacôme 2005, finaliste au prix Arthur-Ellis 2006), Benoît Bouthillette récidive avec une enquête qui décontenance autant qu’elle séduit. Un nouveau «voyage au coeur de l’humanité» (Marie-Claude Mirandette, Le Devoir, 2006) et sur la voie des divinités…

Résumé

À Cuba, l’inspecteur Benjamin Sioui, Amérindien d’origine et anticonformiste de son état, assiste à une cérémonie de la Santería : Yemayá, divinité du panthéon afro-cubain, lui demande d’aider Cuba à élucider les nombreuses disparitions d’enfants de l’ile. Pour y parvenir, Benjamin fera appel à son ami major-divisionnaire qui lui adjoindra les services d’un capitaine de la police nationale et d’une représentante du ministère de l’Intérieur, la (sublime) sergente Maeva Corrales, dont il ne pourra faire autrement que de s’enticher. À la fois récit d’aventures et roman initiatique, L’heure sans ombre est aussi une somptueuse histoire d’amour dont l’intrigue nous entraine dans un Cuba rarement dépeint, celui des festivals de musique électronique et des bars heavy métal, où l’art contemporain et la culture populaire contribuent à faire de La Havane une Barcelone du 21e siècle.

L’auteur

© Richmond Lam

Benoît Bouthillette a commencé sa carrière en remportant le prix Saint-Pacôme du roman policier 2005 pour La trace de l’escargot, un roman désigné dans La Presse parmi les dix plus beaux romans d’amour de tous les temps. Après une grave blessure au dos, il reviendra au métier par le biais de la littérature pour la jeunesse ainsi qu’en tant que directeur littéraire. Sa nouvelle publiée dans le recueil Crimes à la librairie braque à nouveau les feux sur son enquêteur. Benoît Bouthillette aura bientôt cinquante ans et il vit un bonheur tranquille dans les Cantons-de-l’Est.

Roman policier
522 pages
Collection : Reliefs
Dimensions : 15,2 x 23 cm
Paru le 4 novembre 2015
Papier
ISBN 978-2-89711-238-7
29,95$
Numérique - EPUB
ISBN 978-2-89711-239-4
19,99$
Numérique - PDF
ISBN 978-2-89711-240-0
19,99$

Ils ont aimé

« L’événement polar québécois de la rentrée.  »

- Norbert Spehner, Samedi et rien d’autre, Radio-Canada

« L’enquête est bien menée, les personnages sont profondément ancrés dans une réalité cubaine luxuriante que l’auteur nous fait sentir à fleur de peau. Mais ce n’est pas ce qui fait d’abord le charme et l’intérêt de ce roman : c’est plutôt son écriture. Personne ici n’écrit comme Benoît Bouthillette. L’élégance de ses phrases, les liens souvent improbables que tisse son héros, l’étonnement provoqué par ses métaphores inattendues ou ses références littéraires, tout dans cette histoire illustre encore ce don qu’il a de nous amener ailleurs dès qu’il aligne les trois premiers mots d’une phrase. »

- Michel Bélair, Le Devoir

« J’avais besoin d’avoir du Benjamin Sioui dans la vie. Bouthillette a un réel, réel, talent d’écriture. C’est très réussi, très raffiné. »

- Marc Coiteux, Plus on est de fous plus on lit!, ICI Radio-Canada

« Un roman inclassable, constellé d’images si expressives que l’on a l’impression qu’elles sont peintes autant qu’écrites. Métissage de polar et de fantastique, L’heure sans ombre est aussi un roman d’amour et d’amitié, dense, foisonnant, luxuriant, noir comme l’obsidienne où l’onirisme domine souvent la réalité. »

- Chrystine Brouillet, Salut Bonjour

« D’une audace à l’autre, Benoît Bouthillette que son immense talent est toujours de taille à surprendre et à séduire. […] De la fantaisie, mais visant, disant et palpant le réel. De la truculence, mais avec désormais une plus dense occupation des mots. […] La culture de Bouthillette, transvasée dans son personnage, truffe d’humanité intelligente les enquêtes de Sioui. Rien de lourd, pas de m’as-tu-vu, nulle prétention salonnarde, mais des clins d’œil moqueurs et légers, des salutations d’intime à intime à propos du Va savoir de Ducharme, des plages chaudes de Camus, du noir sur blanc de Borduas, de la détestation de Flaubert à l’égard des bourgeois…  »

- Laurent Laplante, Nuit blanche

« Un roman foisonnant […] Au total, un roman qui a du souffle. »

- Normand Cazelais, Lettres québécoises

« […] une magnifique rencontre. On retrouve ici ce qui faisait déjà la force de l’auteur dans ses romans précédents : une écriture à la fois touffue et poétique, un texte qui se scanderait presque ; on sent dans chaque phrase le choix des mots, jamais au hasard, et sans que cela soit lourd. […] Un roman complet, surprenant et envoûtant. »

- Morgane Marvier, Alibis

« « Et puis il y a cette écriture, superbe, tout au service de ce magnifique projet littéraire. […] La langue est toujours belle, lumineuse, visuelle, colorée. Elle nous entraîne, nous fait voir, vivre, aussi bien ce Cuba magnifique que les transes religieuses, l’amour absolu entre deux êtres, la complicité de l’amitié ou les horreurs de la vérité crue des crimes de sang et d’une enquête criminelle. L’heure sans ombre est assurément un des livres qui font la rentrée littéraire de cet automne. Il dépasse bien largement par sa puissance et sa force créatrice la catégorisation — ici, le roman policier — pour devenir une œuvre complète qui transcende les genres. […] Un livre superbe.  »

- Christiane Dubreuil, info-culture.biz

« Benoît Bouthillette est déjà promis pour être un des auteurs à marquer la saison d’automne au Québec […]. Nous avons dans ces pages, écrites de main de maître, un deux-pour-un : un thriller policier et une histoire d’amour. On ne s’ennuie pas une seconde. »

- Culturehebdo.com

« [L’intrigue] est bien ficelée, recherchée, mais crédible, touchant à des complots internationaux, financiers, et à la folie des hommes. […] Il y a les images, partout, dans le texte et dans les dialogues, le rythme, qui se scanderait presque parfois […] Mais un roman de Benoît Bouthillette, ce n’est jamais qu’une histoire, c’est un univers [, et] ne se résume pas en trois mots dans une critique, quoique, je pourrais n’en donner qu’un : envoûtée, encore une fois.  »

- Morgane Marvier, Carnets noirs

« Un objet littéraire génialement imaginé […] L’heure sans ombre n’est pas seulement un polar ! Il est aussi histoire d’amour. Roman policier. Thriller obsédant, velouté et passionnant. […] Ce roman est tout sauf un récit ordinaire. On en ressort ému touché, même un peu ébranlé, et nous n’avons qu’un mot à la bouche : encore, encore s’il te plaît! […] [Benoît Bouthillette] est un écrivain à multiples facettes : le style particulier à la Jaume Cabré, la sensibilité de Leonardo Padura, la magie d’un Gabriel Garcia Marquez, La truculence de Mario Vargas Llosa, le génie du langage d’Andrea Camilleri, l’humour d’un Donald Westlake, la poésie et le patriotisme de Félix Leclerc. Benoît Bouthillette est un extra-terrestre littéraire. Un Lagarde et Michard à lui tout seul ! […] Lecteurs de polars, L’heure sans ombre réunit deux éléments essentiels pour être étiqueté de grand roman : une excellente histoire et un style unique, une écriture magnifique. L’heure sans ombre est un roman qui transcende le genre, une preuve indéniable que le polar peut être de la grande littérature. »

- Richard Migneault, Polar noir et blanc

« Un roman intense et passionnant. Cette balade, émouvante, remplie d’émotions difficilement descriptibles avec des mots, est certainement l’une des plus belles créations de Benoît Bouthillette. Un moment de pur plaisir. »

- Christelle Lison, QuébecSpot Média

« Un coup de coeur absolu. Un polar époustouflant. Un livre extrêmement important. »

- Bärbel Reinke, CKRL

« Benoît Bouthillette fait un retour en force avec cette intrigue prenante. L’écriture magnifique, à la fois poétique et efficace, fait de ce roman un des temps forts de l’année. »

- Avenues.ca

« Un livre passionnant qui raconte les mythes indiens et africains, la fusion des cultures des dangers posés par le fondamentalisme religieux et culturel et de l'éternel hier. »

- Bärbel Reinke, CulturMag

« C'est un roman troublant. Un roman d'une écriture somptueuse, baroque, la description de Cuba est absolument phénoménale. Sans doute l'une des plus belles écritures qu'on a eues au Québec depuis longtemps.  »

- André Jacques , Cochaux Show, CFLX

« Un roman audacieux que L’heure sans ombre (je salue une nouvelle fois le cran de Druide, qui a manifestement choisi de publier des livres originaux) pour lecteurs intrépides et atypiques… à l’instar de Benjamin Sioui, finalement. »

- Ariane Gélinas, Interférences.com

« Un polar original, sortant des sentiers battus, qui ravira les amateurs de Cuba et de verve généreuse et bien documentée.  »

- Venise La Passerelle, Le Passe Mot

« Plutôt que d’aller dans le Sud, plongez-vous là-dedans: dépaysement et frissons garantis.  »

- Nightlife.ca