Tout
Livres
Auteurs
Actualités
Recherche Annuler Annuler Recherche Druide
Druide
© Maxyme G. Delisle

Claire Bergeron

Le crime de sœur Marie-Hosanna

Une intrigue tissée de drames, de secrets et de rebondissements, qui nous transporte de Westmount, la ville la plus huppée de l’île, aux bordels du centre-ville de Montréal, en passant par la vie monastique et l’Abitibi rurale, à une époque où, trop souvent, les femmes n’étaient guère plus que le bien des hommes.

Résumé

Automne 1910. Ophélie a quinze ans lorsque son père, un éminent juge montréalais, la confie au monastère des Augustines, à Québec. La faute qu’elle a commise dépasse l’entendement, argue-t-il, pour cette infâme, c’est le cloître ou la prison ! Abandonnée dans le silence, l’adolescente est en proie à une profonde détresse. Au fil des ans, devenue sœur Marie-Hosanna, religieuse infirmière, elle parvient à donner un sens nouveau à sa vie en soignant les malades, jusqu’au jour où, à vingt-deux ans, son désir de liberté se fait trop pressant…

L’auteure

© Maxyme G. Delisle

Claire Bergeron a touché des lecteurs de plusieurs continents avec ses romans, notamment Sous le manteau du silence et Les amants maudits de Spirit Lake. En 2016, elle a également dirigé un collectif de nouvelles, Aimer, encore et toujours, qui présentait l’amour chez les personnes d’âge mûr sous des facettes aussi nombreuses qu’inattendues. Après Les enfants de Putainville (2018), l’écrivaine nous offrira en 2019 son huitième roman : Le crime de soeur Marie-Hosanna. Une nouvelle occasion pour elle de tirer de l’ombre une page méconnue de notre histoire, qu’elle sait toujours rendre captivante.

Roman
464 pages
Collection : Reliefs
Dimensions : 15,2 x 22,8 cm
Paru le 13 mars 2019
Papier
ISBN 978-2-89711-463-3
27,95$
Numérique - EPUB
ISBN 978-2-89711-464-0
19,99$
Numérique - PDF
ISBN 978-2-89711-465-7
19,99$

Ils ont aimé

« Claire Bergeron signe ici son huitième roman, plein de rebondissements, qui rappelle aussi une époque hantée par le pouvoir de la religion et contrôlée par le pouvoir des hommes. ★★★★ »

- Diane Précourt, Le Devoir

« Un roman captivant qui nous tient en haleine et nous divertit, tout en nous proposant des personnages féminins forts pour une époque où l’homme est maitre et roi. […] Puis, avec sa fine plume, ses dialogues rythmés, ses personnages forts et attachants et les secrets qu’elle divulgue peu à peu, juste au bon moment pour tenir le lecteur constamment sur le qui-vive, Claire Bergeron réussit à capter l’attention, intriguer et divertir son lectorat du début à la fin de ce superbe roman. »

- Shirley Noel, Info-culture

« Le crime de sœur Marie-Hosanna est un roman captivant que je n'ai pas pu quitter des yeux, Claire Bergeron nous offre toujours des romans percutants avec des personnages attachants et marquants. J’aime bien comment elle arrive à nous amener au cœur d’une époque où les hommes, le pouvoir et la religion occupaient une grande place et aussi une emprise sur toute la population. Tout au long de ma lecture, j’avais le sentiment de tenir entre mes mains une œuvre littéraire d’une immense candeur. La plume de Claire Bergeron est toujours aussi sincère, intéressante et inspirante. »

- Martine Lévesque, Les mille et une pages de LM

« Comme toujours, Claire Bergeron mêle avec beaucoup d’aisance la romance à l’intrigue policière, la grande et la petite histoire : le destin d’Ophélie, éprise de liberté, nous rappelle que bien des femmes ont eu à se battre pour choisir leur vie!  »

- Chrystine Brouillet, Salut Bonjour

« De plus, ajoutons que le style alerte et efficace de l’autrice est au service d’une habile construction narrative qui tient le lecteur en haleine tout le long du récit. […] Claire Bergeron manie l’art de nous surprendre à tout moment. On lit Le crime de sœur Marie-Hosanna comme un thriller des plus efficaces.  »

- France Lapierre, Polar, noir et blanc

« C’est avec grande habileté que Claire Bergeron trace le chemin parsemé d’embûches de cette jeune femme qui rêve de retrouver sa liberté afin de pouvoir clamer son innocence. »

- Claire Cheney, AREQ – Chicoutimi Valin

« Les contraintes imposées par la religion de l’époque, la place des femmes dans la société, la Première Guerre mondiale, l’épidémie de grippe espagnole, les différences flagrantes entre les gens habitant en ville et ceux de la campagne, les inégalités entre les diverses couches de la société… Tous ces sujets sont abordés par Madame Bergeron avec une plume des plus expérimentées, dont les chapitres sont très bien ficelés les uns aux autres. Regorgeante de rebondissements, cette histoire vous tiendra sur le bout de votre fauteuil du début à la fin! »

- Mélanie Bergeron, Fille en quarantaine

« Claire Bergeron a créé un roman qui tire toutes les bonnes ficelles pour qu’il soit enlevant. […] On reste accroché. Et comme tout ceci a pour trame de fond la Première Guerre mondiale et surtout l’épidémie de grippe espagnole qui a frappé le Québec en 1918, on attrape des moments historiques précis, bien intégrés au récit. Ça donne un bien agréable moment de lecture ! »

- Josée Boileau, Le Journal de Montréal

« Au fil de la lecture, on découvre également une toile de fond historique documentée avec justesse. Les personnages évoluent à Montréal et à Québec, mais aussi dans l’Abitibi rurale de la colonisation. Sans magnifier la difficile réalité abitibienne, la romancière attire l’attention sur la solidarité, l’entraide et le partage, nécessaires valeurs pour survivre dans cette région en développement au climat aride. […] Le crime de sœur Marie-Hosanna est aussi un roman dont l’intrigue bien ficelée tient le lectorat en haleine. »

- Mariane Ménard, L’Indice bohémien

« Mettant en scène des femmes fortes et affirmées malgré le peu de pouvoir qu’on leur laissait, ce roman montre également des personnages de classe très éloignées qui forment néanmoins un tout cohérent. […] Dévoilant peu à peu des secrets et des revirements inattendus, ce roman se lit en un rien de temps tellement son histoire nous happe. Il faut également mentionner que l’écriture de Claire Bergeron est très juste et sensible et sait décrire les tournures du récit en détail, mais sans exagération. »

- Amélie Lacroix Maccabée, Boucle Magazine

« À la limite entre le roman historique et le suspens, le roman de Claire Bergeron se lit d’un trait. L’écriture est fluide, les descriptions juste assez développées et il n’y pas de longueur. »

- Isabelle Fleury, Deux familles en banlieue

« J’ai passé des heures de plaisir à tourner une à une les pages de ce livre. »

- Mireille Samson, Arts & Culture